English عربى
Prevalence of FGM in Africa and Yemen (women aged 15 - 49)

Le réseau INTACT (Réseau  International pour Analyser, Communiquer et Transformer la Campagne contre la Mutilation Génitale Féminine ou MGF) est un groupe international de chercheurs, intellectuels et activistes engagés à présenter des preuves scientifiques pour mener la campagne contre la MGF.

INTACT est un forum de discussion de la MGF et aide à remédier au manque de connaissances et d’information sur ce sujet, sur le niveau local et international.  INTACT permet de partager les leçons retenues, diffuser la recherche, et favorise l’usage des résultats des recherches dans la lutte contre la MGF.

Le Réseau INTACT est géré par le Population Council.

Le Calendrier de La MGF
La pratique des Mutilations génitales féminines (MGF), plus connues sous le vocable "Excision" notamment en Côte d’Ivoire, est encore prégnante en dépit de l’existence d’une loi contre ce fléau que rien ne justifie. Plus...
La pratique de l’excision est très élevée dans la région de Kolda avec un taux de 85 %, a relevé, samedi, Marie Tall Diop, chargée de projet à Enda Santé à Kolda. Plus...
Faits relatifs à la MGF
La MGF est pratiquée dans au moins 28 pays en Afrique et quelques autres en Asie et au Moyen-Orient.
Il est estimé que chaque année, sur le continent Africain seul, trois millions de filles courent le péril d’une mutilation génitale.
En général, les filles âgées de 4 à 12 ans subissent une MGF. Cependant, dans certaines cultures, elle est effectuée quelques jours après la naissance ou juste avant le mariage.
La MGF désigne une variété d'opérations impliquant l’excision partielle ou totale des organes génitaux externes.
La MGF pose des risques sérieux pour la santé physique et mentale des femmes et des jeunes filles.
(Source: C. Feldman-Jacobs and D. Clifton, Female Genital Mutilation / Cutting: Data and Trends- Update 2010, Washington,DC: Population Reference Bureau)